Fernando de Noronha : un paradis terrestre et aquatique au milieu de l’océan atlantique.

Découvrez le charme d’une île brésilienne peu connue installée en plein Atlantique 

Pour  notre actu’ culture de la semaine, un peu de géographie du Brésil avec Fernando de Noronha,  un petit archipel ancré à quelques centaines de kilomètres au nord-est des côtes brésiliennes, à exactement 533 km de Recife et 369 de Natal. On ne peut s’y rendre qu’en avion (certaines croisières peuvent exceptionnellement y accéder ou alors il faut posséder son propre voilier), les règles de vie y sont extrêmement contingentées et le flot touristique y est maîtrisé. C’est tout simplement parce que Fernando do Noronha est un véritable petit paradis terrestre, mais un paradis fragile qu’il faut ménager et protéger comme une porcelaine délicate ou un bijou rare.

A la découverte de « l’émeraude de l’Atlantique »

Fernando de Noronha l’émeraude de l’Atlantique brésilien

Découvert au début du XVIe siècle par le navigateur portugais Gaspar de Lemos dont l’expédition aurait été financée par un riche banquier, Fernão do Noronha, cet ensemble compte 21 îles dont la plus grande porte le nom de l’archipel. Classée au patrimoine mondial de l’humanité depuis 2000, l’île principale dévoile un paysage de nature volcanique composé d’un subtil mélange de pitons rocheux, de forêts chatoyantes, d’une rare mangrove et de plages toutes plus belles les unes que les autres. Les Portugais l’avaient en leur temps baptisée « l’émeraude de l’Atlantique » tant ils avaient été charmés par la luxuriance de la végétation et la couleur turquoise de ses eaux. De nos jours, le visiteur ayant le privilège de débarquer sur Fernando do Noronha éprouve la même impression de découverte d’un véritable Eden terrestre.

Les amateurs de balades ou randonnées se régaleront de longues marches à pieds nus sur le sable des nombreuses plages qui entourent l’île, comme celle de Praia do Sancho souvent qualifiée d’une des plus belles plages du monde. En prenant de la hauteur, on accède au Morro do Picco qui offre une vue époustouflante sur l’Atlantique. Le promeneur pourra y admirer la flore riche et variée, et essayer de repérer au large les baleines qui viennent nager régulièrement en surface sous l’œil des milliers d’oiseaux marins qui sont autant de richesses ornithologiques de l’archipel. Pour parcourir l’île le long de sa route principale et de ses quelques piste, l’engin le plus populaire est le buggy que l’on peut facilement louer sur place.
L’île se parcourt également en VTT, mais toujours dans la découverte d’une nature sans cesse surprenante. Ici, la beauté sauvage des éléments prend tout son sens et le visiteur ne pourra que succomber au charme vertigineux de cet appel à la rêverie et à la contemplation.

Spectacle unique également, celui des dauphins dans la baie des Golfinhos. Au lever du soleil (même pendant les vacances, il peut être gratifiant de parfois se lever tôt), des centaines de ces mammifères marins revenus de leur chasse entament leur incroyable ballet aquatique ponctué de figures insoupçonnées, comme des pirouettes enchaînées à plusieurs reprises ! Mais sur Fernando do Noronha, les richesses ne se limitent pas à ce qui est visible au-dessus de la mer. Ce qui se passe en-dessous est encore plus envoûtant.

La plage de Sancho à Fernando Noronha

Fernando de Noronha, des fonds marins uniques dans l’Océan Atlantique

Les eaux entourant Fernando do Noronha sont classées parmi les plus beaux spots de plongée du monde, et leur écosystème est un des plus foisonnants et un des plus privilégiés : alors que l’Atlantique est plutôt catalogué comme relativement stérile à ce niveau, les thons, les marlins, les requins, les tortues marines viennent se reproduire dans cet oasis de fécondité. La dispersion des organismes marins dans l’Atlantique austral prend sa source ici, au large des côtes brésiliennes.
L’Atol das Rocas est ainsi le deuxième site de reproduction du Brésil pour les tortues, qu’elles soient vertes ou à écailles. Les fonds de l’Atol recèlent une quantité unique d’espèces marines allant des poissons aux éponges en passant par les crustacés et les mollusques. A marée basse, des lagons et des bassins se dévoilent en un tableau vivant particulièrement impressionnant. Extrêmement protégée, cette réserve naturelle n’est évidemment pas accessible aux touristes masqués et palmés, mais des sites de plongée disséminés tout autour de l’île sont autant de lieux d’émerveillements pour les amateurs, débutants ou confirmés.

Il existe trois écoles de plongée sous-marine sur l’île qui offrent des prestations allant du baptême à l’excursion profonde et proposent du matériel à louer. Plonger à Fernando do Noronha, c’est découvrir une faune à nulle autre pareille : le plongeur – obligatoirement accompagné d’un moniteur – se meut au milieu des poissons multicolores, des placides tortues, des raies pastenagues ou mantas, des barracudas effilés ou bien des requins impressionnants mais heureusement inoffensifs. Les pratiquants confirmés pourront en outre découvrir des grottes sous-marines et de splendides paysages de rochers piquetés d’une végétation mouvante et vibrante. La meilleur saison pour plongée sera les mois de septembre et octobre durant lesquels la visibilité peut atteindre les 45 mètres.

recif sous marin à Fernando de noronha

Des règles incontournables pour visiter le sanctuaire écologique de Fernando de Noronha

Ce tableau idyllique a naturellement un prix, justifié par la rareté et la fragilité de l’écosystème protégé dans l’archipel. Le nombre des touristes sur l’île étant rigoureusement contingenté, chaque visiteur doit s’acquitter d’une taxe journalière destinée à financer l’entretien de l’île. Les plongeurs payent aussi une redevance pour plonger dans le parc marin inscrit au patrimoine de l’UNESCO depuis 2002.
Il convient de garder à l’esprit que l’éloignement par rapport au continent implique que toute la nourriture – le poisson excepté, bien sûr – est importée, et donc plus chère qu’ailleurs. L’hébergement, les services et les billets d’avion sont là-encore plus élevés qu’ailleurs. Les déplacements et les baignades demandent en outre l’observation de certaines règles strictes. Mais une fois débarqué sur l’île, on ne peut que comprendre et approuver ces mesures qui ne sont que simple bon sens : lorsqu’on dispose d’un joyau comme Fernando do Noronha, on ne peut transiger sur le maintien de son intégrité et de sa beauté.

Vous désirez organiser un séjour à Fernando de Noronha ?

rochers cote fernando de Noronha

Séjour à Fernando de Noronha

4 jours/3 nuits à partir de 471 €

 

Contactez-nous par téléphone au 09 70 40 77 86 !
(coût d’un appel local)
Vous préférez nous contacter par mail : contact@brazil-selection.com
Mentions légales

Avenida Santos Dumont, 304 (salas 806 & 807) - 60.150-160 - Centro - Fortaleza

logo association Brésilienne des agences de voyages                                                                                                logo Embratur

Menu