QUELS BAGAGES ET VÊTEMENTS POUR VOYAGER AU BRÉSIL ?

Le Brésil est vaste et possède des écosystèmes très différents les uns des autres, nécessitant des vêtements et bagages adaptés en fonction des régions que l’on visite lors d’un voyage.

A cela, il faut ajouter qu’en fonction de la période de l’année à laquelle on se rendra dans une région donnée du Brésil, l’habillement recommandé pourra être différent suivant la variation de climat. Voici quelques conseils pour bien sélectionner les différentes tenues mais aussi les contenants les plus adaptés à votre projet de séjour au Brésil. Ils sont le fruit de notre expérience accumulée lors de nos séjours réguliers à travers tout le pays, pour tester nos circuits ou les actualiser et les retours des voyageurs qui profitent de nos services.

Grâce à ces informations, vous pourrez déterminer ce qui vous sera le plus utile et pratique en fonction des destinations et leurs contraintes environnementales et climatiques, du type de transport ainsi que des activités prévues pour votre voyage Brésilien. Cela vous permettra de bien choisir vos bagages et vêtements pour votre voyage au Brésil.

sac de voyage sur le plancher dans une maison.

Quels bagages pour partir au Brésil ?

 

 Les contraintes des compagnies aériennes internationales et nationales pour les bagages

Attention aux limitations de poids de vos bagages, mais aussi de volume avant de prendre un avion.

Certains matériels, sportifs notamment, peuvent être surtaxé en raison d’un problème de dépassement du volume autorisé, renseignez-vous bien auprès de votre compagnie aérienne.

Jusqu’en 2018, la norme au Brésil pour les vols nationaux était d’un seul bagage de 23kg par voyageur avec les compagnies brésiliennes pour les vols internes. Depuis 2018, les vols internes au Brésil sont vendus par défaut sans bagages de soute et avec seulement un bagage cabine de moins de 8 kg (dont les dimensions maximales doivent être 55 x 35 x 25 cm). Il est toléré en plus, un effet personnel tel qu’un sac à main ou un sac d’ordinateur portable, ne pouvant excéder 20 x 45 x 35 cm (ou un total de 100 cm) et 3 kg.

Les compagnies aériennes internationales les plus utilisées pour venir au Brésil depuis les pays francophones européens sont la compagnie portugaise TAP, qui dessert de nombreuses grandes villes brésiliennes au départ de Lisbonne, Air France, KLM et LATAM au départ de Paris ou Amsterdam. Celles-ci proposent différentes formules allant du voyage sans bagage de soute jusqu’à 3 bagages standards allant jusqu’à 23 kg chacun. Elles proposent également d’assurer le transport pour des objets hors volume standard, un service bien pratique notamment pour les amateurs de kite surf et autres amateurs de sports nautiques souhaitant venir au Brésil avec leur propre matériel.

Vous pouvez consulter ci-dessous les sites de ces compagnies pour en savoir davantage sur leurs conditions de transport aérien de matériels et bagages.

Compagnie TAP : https://www.flytap.com/fr-sn/bagages/bagages-en-soute

Compagnie Air France : https://www.airfrance.fr/FR/fr/common/guidevoyageur/pratique/bagages-soute-airfrance.htm

Compagnie KLM : https://www.klm.com/travel/lr_fr/prepare_for_travel/baggage/baggage_allowance/index.htm

Compagnie Latam Airlines : https://www.latam.com/fr_fr/informations-de-voyage/bagages/bagages-en-soute/

Quels bagages choisir en fonction des destinations d’un voyage au Brésil ?

 

Si l’on voyage dans les grandes villes du sud du Brésil, le long des plages du Nordeste en buggy ou que l’on part faire une expédition en jungle amazonienne, les nécessités et les conditions ne sont pas les mêmes. Voici quelques pistes pour bien choisir les bagages les plus adaptés à chaque région brésilienne.

 À vous de faire le choix qui vous conviendra le mieux en fonction du profil de votre voyage et de ce que vous souhaitez transporter. En cas de doute, n’hésitez pas à nous consulter, nous serons heureux de vous aider à choisir le meilleur matériel dont vous aurez besoin.

valise et sacs à dos aligné dans le hall dans un aéroport au Brésil.

La valise, bagage idéal pour les destinations urbaines au Brésil

 

Pour un séjour dans une destination urbaine tel que Rio de Janeiro, Brasília ou São Paulo, les valises rigides sont évidemment plus sûres et pratiques, surtout quand on souhaite transporter des objets fragiles et des liquides. Il existe de nombreux modèles de valises rigides, tant dans le choix des matériaux (aluminium, polycarbonates, ABS) que dans les tailles, formes et accessoires. Privilégiez une valise munie de bonnes roulettes avec une poignée rétractable solide. Pour vous aider dans votre choix de la meilleure valise pour votre voyage, vous pouvez consulter un site de test. Si votre vol passe par les Etats-Unis ou le Canada, afin d’éviter tout dommage du système de fermeture par les douanes, l’idéal est d’utiliser une valise équipée d’un cadenas ou d’une serrure TSA. Ce système permet aux douanes de ces pays d’ouvrir vos bagages en cas d’inspection sans endommager son système de verrouillage.

Pour nuancer, les valises sont parfois plus encombrantes que d’autres types de bagages. De plus en cas de distances importantes à parcourir à pied en dehors des aéroports, elles ne sont pas très pratiques à déplacer du fait de rues aux trottoirs souvent inégaux ou en pavés. En effet, au Brésil chaque propriétaire de bâtiment fait le trottoir devant celui-ci comme bon lui semble et il n’y a pas nécessairement de continuité de niveau quand on passe du front d’un bâtiment à un autre dans une même rue. Pour atténuer cet inconvénient, il faut privilégier des valises à 2 grandes roulettes de type roller plus robustes, plutôt que 4 en plastique, plus petites et plus fragiles.

Les valises avec des revêtements brillants, peints ou vernis résistent mal aux rayures et autres types de souillures. Prévoyez une housse ou faites les emballer dans un film plastique auprès d’un stand spécialisé à l’aéroport avant de les faire enregistrer pour éviter tout dommage.

Pour compléter, un petit sac à dos simple ou en bandoulière sera votre compagnon idéal pour transporter les quelques articles nécessaires à vos excursions quotidiennes. Préférez le discret et avec des ouvertures ou des rabats solides pour éviter toutes déconvenues et passer inaperçu. Il sera également bien pratique pour transporter sereinement votre équipement et toujours avoir une bouteille d’eau car le Brésil étant un pays tropical il est important de s’hydrater très régulièrement.

Un bon compromis peut également être les valises en tissus renforcé. Généralement munis de parties plus rigides, elles protègent bien leurs contenus des chocs tout en étant moins sujettes aux dégradations de type rayures. Elles ont également l’avantage d’être souvent compartimentées pour bien organiser leurs contenus. Enfin, elles seront plus tolérantes à une légère déformation due à un ajout de contenus inopinés tel que cet adorable artefact indigène déniché au fond d’un marché de Manaus.

sac de trek North Face sur un rocher.

Les bagages les plus adaptés pour les destinations nature au Brésil

 

Si votre voyage au Brésil possède une composante nature, la première question à vous poser est de savoir si vous allez devoir transporter par vous-même votre bagage sur de grandes distances ou non.

Le sac à dos

Si la réponse est oui, comme avec un projet de trek ou de randonnée nécessitant de transporter toutes vos affaires avec vous, alors le bagage le plus adapté sera un sac à dos correspondant à votre physionomie pour être le plus confortable possible.

 Le choix en la matière est immense, de nombreuses tailles, formes, systèmes d’organisation ou de fermetures sont disponibles. Pour les voyages, il existe des modèles spécialisés dotés d’une partie détachable, généralement le capuchon ou une poche extérieure. Cette particularité permet de disposer d’un second sac plus petit et bien pratique pour rayonner autour de votre hébergement tout en ayant un seul bagage à porter quand vous changer de lieu. Ils ont par contre souvent l’inconvénient d’être un peu plus lourd que les modèles plus orientés randonnée.

Une alternative peut être l’achat d’un sac ultra-compressible en toile nylon fine qui ne prendra pas de place une fois rangé dans sa petite pochette et vous évitera de devoir utiliser le sac principal lors de vos petits déplacements quotidiens. Il pourra également servir de petit bagage cabine durant vos transports aériens.

Le duffle bag (sac « boudin »)

Si vous n’aurez pas de nécessité de transport particulière mais que vous vous rendez dans des milieux naturels, l’idéal selon notre expérience est de voyager avec des sacs « boudins » en grosse toile étanche. Ils sont aussi connus sous le nom de sac de trek ou encore Base camp duffel bags selon le nom du modèle original développé par la célèbre marque d’aventure The North Face. Aujourd’hui toutes les marques de matériel de randonnée telles que Patagonia, Thulé ou Osprey en propose. Décathlon en vend également à un prix moindre et très solide, c’est idéal pour une utilisation occasionnelle.

 Ils sont destinés à l’origine pour transporter le matériel d’appoint dans les grandes expéditions d’aventures. Virtuellement indestructibles, aisément manipulables et de tailles variées, ils ne craignent pas les éraflures ou salissures et sont les plus pratiques quand on fait des transferts en buggy, en 4×4 ou dans de petites embarcations dans des milieux difficiles ou sable, salinité et humidité règnent en maître. Leurs grosses toiles enduites avec du pvc et fermetures éclairs renforcées offrent une excellente protection qui permettra de résister aux éléments et à des manipulations moins délicates et répétées. Les plus grands modèles sont souvent dotés de bretelles qui permettront de les transporter sur le dos aisément sur de moyennes distances au besoin.

Les duffle bag seront donc à privilégier sur les étapes de voyage au Brésil que nous proposons tel qu’un séjour itinérant en buggy sur les plages du Nordeste ou pour une croisière ou un séjour en lodge en Amazonie.

voyageurs sur une pirogue en amazonie prenant des photos.

Quels vêtements pour un voyage au Brésil ?

 

Le Brésil est un pays immense, les températures et les tenues adaptées varient donc en conséquence.

Pendant les mois d’hiver en Europe, pas de problème, il fait chaud d’un bout à l’autre du Brésil. Dans le sud du pays cependant, des orages ponctuels de chaleur peuvent éclater et un imperméable ou un poncho peuvent s’avérer utiles. Mais sinon pas de précautions particulières à adopter.

En revanche, pendant les mois de juin a août vous pourrez parfois rencontrer des températures basses (10 à 15°) dans le sud du Brésil (Rio, Iguaçu et Pantanal) et même jusqu’à Salvador où on peut avoir 18° et de la pluie alors qu’il fera 30°C voir plus dans le Nordeste ou en Amazonie. Si vous voyagez dans ces régions à cette période, un petit pull ou un gilet et un imperméable léger (type paclite) vous permettront de parer à toute éventualité.

Si vous ne voyagez pas au sud du Brésil à cette époque, l’idéal est de voyager avec des vêtements légers, short, bermuda, tee-shirt ou chemisette. N’oubliez pas chapeau (ou casquette) et lunettes de soleil. Des vêtements longs et légers peuvent être utiles le soir si vous vous trouverez dans des lieux humides ou à proximité de cours d’eau car il peut y avoir des moustiques à ce moment-là. Un lainage dans votre bagage à main pour les soirées sur la plage et les trajets en avion sera utile (l’air conditionné dans les avions n’est pas toujours bien réglé et il peut faire assez froid surtout au milieu de la cabine).

Les vêtements particuliers pour les destinations spécifiques au Brésil 

buggy filant sur la plage dans le Nordeste.

Vêtements spécifiques pour un voyage dans le Nordeste du Brésil

 

Pour les séjours dans le Nordeste on n’oubliera pas bien évidement d’emporter sa collection de maillots de bains. Une casquette ou un chapeau et de bonnes lunettes de soleil sont également indispensables pour se protéger du rayonnement solaire intense.

Les tee-shirts à manches longues anti-uv en Lycra sont très utiles pour se protéger du soleil très puissant au zénith. Ils sont tout indiqués pour les circuits en buggy sur les plages ou les excursions et trek dans le désert des Lençois qui impliquent de longues expositions à la lumière solaire. C’est particulièrement vrai pour les enfants, les personnes à la peau très claire ou sensibles au soleil.

Un pantalon léger en toile et un haut à manches longues de couleurs claires seront utiles en début de soirée pour se protéger des insectes pouvant parfois apparaître dans les zones humides telles que les bords de rivière. Ils seront également utiles pour les soirées en bord de mer avec du vent qui semblent parfois un peu fraîches avec la différence de température de la journée. Entre février et fin mai, c’est la saison des pluies, elles sont brèves et intenses, généralement tôt le matin et à la nuit tombée. Un poncho ou un parapluie peuvent être intéressant, l’imperméable n’est pas très adapté du fait de la chaleur, à moins de circuler en véhicule ouvert comme un buggy. Mais l’idéal reste de faire comme les locaux et d’attendre que l’orage passe bien à l’abri.

Pour les pieds, les tongs sont de mise, l’occasion de s’offrir une paire d’incontournables Havaianas ou Ipanema, les marques brésiliennes icônes des plages du monde entier. À compléter avec une paire de tennis légères pour des marches plus longues hors sable.

Pour le cas spécifique du désert des Lençois, pas de chaussures de randonnée, on part pied nus ou avec des sandales de sport éventuellement. Mais éviter les chaussures fermées qui se remplissent de sable et deviennent avec l’abrasion de véritables nids à ampoules.

Femme sur une pirogue en Amazonie., botte vêtements Amazonie.

Vêtements spécifiques pour un séjour en Amazonie ou dans le Pantanal

 

Pour un voyage avec une étape en Amazonie tel qu’un séjour dans la région des Anavilhanas ou sur l’île de Marajo, prévoyez des vêtements couvrants et respirants pour les excursions en jungle. Ils vous protégeront en forêt d’éventuelles plantes urticantes tout comme des insectes et des souillures possibles de boue, poussière etc… Les chemises à manches longues sont particulièrement indiquées pour leur versatilité, on peut retrousser ou non les manches, ouvrir ou fermer quelques boutons, relever le col… pour obtenir le meilleur rapport entre protection et respiration.

Un chapeau pour vous protéger des débris végétaux pouvant tomber des cimes des arbres tout comme du soleil puissant mais aussi des branchettes et autre plantes à hauteur de tête est bien utile. N’oubliez pas l’imperméable car les pluies sont généralement brèves mais fréquentes à toute saison. Privilégiez des modèles compact et aussi respirant que possible. Il fera également office de coupe-vent bien pratique lors d’excursion en bateau à moteur à l’aube où le fond de l’air est frais.

Pour le chaussant, pour un séjour court, des baskets en matière synthétique et aérées, avec des chaussettes fines en synthétiques telles que les chaussettes de rando-raid légères confortables et très respirantes.  Cette combinaison est idéale pour pouvoir avoir les pieds qui respirent bien et que les chaussures sèchent rapidement en cas de passages par une coupure humide durant une excursion ou en montant/descendant d’un bateau. Elle préviendra les sensations désagréables d’humidité excessive ou d’éventuels problèmes de peau.

Des tongs brésiliennes seront parfaites pour rester au lodge et laisser les pieds respirer, en plus d’avoir un souvenir de voyage supplémentaire. En cas de séjour long (dans le cadre d’un travail de recherche, professionnelle , humanitaire etc..) en milieu très humide (saison des pluies) vous pouvez envisager des bottes en caoutchouc comme les locaux, dans la mesure où vous n’aurez pas de marche trop longue et chargé à faire. Les modèle locaux sont pratiques et ne coûtent que quelques euros la paire.

Dans les cas spécifiques du Pantanal et de Marajó vous aurez l’occasion de faire de l’équitation ou de vous déplacer à dos de buffles. Dans ces conditions, un pantalon plus solide et surtout ajusté sera important pour éviter tout frottement durant la chevauchée. Le fameux jean de cowboy a fait ses preuves pour cette fonction.

Dans tous les cas, les personnes les plus sensibles aux piqures d’insectes peuvent laver leurs vêtements avant le voyage avec de la lessive à la perméthrine. Il existe aussi des sprays d’application directe sur les tenues. Ce traitement répulsif restera efficace durant 2 mois ou 4 à 5 lavages. On en trouve dans les magasins de sport orientés voyage tel que le Vieux Campeur, sur internet ou on peut également le commander dans sa pharmacie de quartier. La marque « Insect Écran » est un référent.

Entre juillet et septembre, prenez des habits plus chauds pour les soirées et les sorties à l’aube dans le Pantanal où la température peut descendre en dessous des 15° Celcius.

personne en imperméable sur une passerelle d'accès au chutes d'Iguaçu au Brésil.

Vêtements spécifiques pour un voyage à Iguaçu 

 

Si vous comptez visiter les chutes à Iguaçu, pensez à emporter votre imperméable car les passerelles basses du coté argentin sont régulièrement arrosées par les embruns venus des cascades. Entre juin et septembre les températures peuvent être assez basses en soirée et exceptionnellement descendre aux alentours de 10° la nuit, pensez à emporter un pull.

Résumé des vêtements et objets à ne pas oublier pour un voyage au Brésil

 

  • Un imperméable compact (pour les séjours entre juin et aout dans le sud du Brésil. Pour les étapes en Amazonie ou avec du bateau)
  • Un pull léger (pour « l’hiver » brésilien, les soirées ventées et la climatisation des avions locaux)
  • Un chapeau ou une casquette (pour le soleil et les excursions en jungle)
  • Un maillot de bain (pour les étapes balnéaires et les piscines des hôtels)
  • Des tennis légères et qui sèchent vite (pour les visites des villes, les balades en nature, l’Amazonie)
  • Des lunettes de soleil (partout)
  • Une bonne crème solaire (même en « hiver » brésilien)
  • une petite lampe de poche
WhatsApp