Des genres liés à l’« Atlantique noir », qui revendiquent des changements dans la société

Les différents types de musiques contemporaines présents au Brésil se rattachent souvent à l’héritage sonore afro (dit également de l’Atlantique noir). Très créatifs et polymorphes, leurs titres portent souvent sur les problèmes de société. Leurs genres les plus connus correspondent à l’axé bahianais, au funk carioca, au reggae du Maranhão et au rap.

L’influence essentielle des rythmes afro américains et caribéens

Émergeant comme scène crédible à la fin des années 1970, la musique contemporaine brésilienne se nourrit des sonorités afro-américaines et caribéennes communes à l’« Atlantique noir » de l’époque. Elle s’inspire notamment des rythmes de la soul, du R’n’B et du jazz.
Dans les métropoles du sud du pays, une nouvelle génération d’artistes, issue de populations défavorisées, va rapidement valoriser cet héritage musical au travers du hip-hop (avec le rap et le funk). S’inscrivant aussi dans la lignée du tropicalismo (l’équivalent du mouvement hippie au Brésil), ses morceaux intègrent des revendications sociales ou dénoncent les conditions de vie des plus pauvres.

La créativité, l’élément commun des différentes musiques contemporaines du Brésil

Plus encore que la scène traditionnelle brésilienne à base de samba, de bossa nova ou de sertanejo (country), les mouvements modernes se distinguent par leur innovation élevée. Ils n’hésitent pas à multiplier les associations de musiques a priori très éloignées (rap et punk-rock par exemple) ou les instrumentations originales, s’appuyant fréquemment sur les nouvelles possibilités offertes par l’électro. Entre chansons de bar ou de guinguettes légères, bailes funk bling-bling et flows très engagés sur la misère, ils offrent une variété impressionnante de rythmes et de genres. Cette tendance s’est nettement accélérée depuis les années 2000 et l’émergence des nouvelles technologies, qui favorisent un renouvellement permanent des styles musicaux.

Une musique du carnaval bahianais contemporaine, l’axé

Indissociable de Salvador de Bahia et de son carnaval, l’axé (qui signifie « énergie positive ») se veut une musique associée à la joie de vivre et à la culture afro-caribéenne. Si ses mélodies reprennent les percussions et les tambours du frevo, elles s’inspirent aussi des rythmes de la calypso et du jazz.

La musique qui fait danser tout Rio : le baile funk

Né durant les années 1970 dans les couches les plus défavorisées de la société carioca, le funk se distingue par la violence et l’outrance de ses chansons, notamment lors des bailes (fêtes en plein air) des week-ends. L’argent, la sexualité et la reconnaissance sociale constituent ses thèmes récurrents.

Le reggae brésilien, musique contemporaine et sons d’Afrique

Inspiré du mouvement rastafari jamaïcain, le reggae brésilien se développe dans l’ancienne cité coloniale de São Luis de Maranhão puis dans le Nordeste. Sa rencontre avec la samba, qui crée des mélodies très dansantes, lui permet de devenir populaire dans l’ensemble du pays.

Une musique contemporaine sortie des favelas, le rap brésilien

Assimilé souvent à un « hip-hop des favelas », le rap à la brésilienne reprend l’engagement protestataire initial du funk : ses chansons exposent sans fard la misère sociale, le racisme et les violences. Depuis les années 2000, il évolue vers des associations avec le rock et la soul

 

Contactez-nous par téléphone au 09 70 40 77 86 !
(coût d’un appel local)
Vous préférez nous contacter par mail : contact@brazil-selection.com
Mentions légales

Avenida Santos Dumont, 304 (salas 806 & 807) - 60.150-160 - Centro - Fortaleza

logo association Brésilienne des agences de voyages                                                                                                logo Embratur

Menu