La cuisine brésilienne, porteuse de l’histoire des colons portugais

La gastronomie brésilienne est un savant mélange d’influences diverses et de produits locaux comme importés. Les colons portugais à leur arrivée au Brésil ont influencé la cuisine en adaptant leurs propres plats à l’aide des ingrédients indigènes. De cette époque, l’art culinaire brésilien porte une trace profonde. Parmi les plats emblématiques du Brésil, la Feijoada est une parfaite illustration de l’influence européenne, vestige de la colonisation.

La Feijoada, le plat national du Brésil

La Feijoada est un plat emblématique du Brésil. Consommé dans tout le pays, par tous et sans distinction de classe sociale, le Feijoada en est même le plat national. Son nom provient du mot « Feijao » qui signifie haricot en portugais et décrit un plat adapté du cassoulet, mais réalisé avec les ingrédients locaux. Le haricot est un aliment de base de la cuisine brésilienne tout comme le riz et la farine de manioc, servis en accompagnement de tous les plats.
On retrouve différentes recettes de Feijoada en fonction des régions. La plus connue est certainement celle de Sao Paulo, composée d’une épaisse purée de haricots noirs agrémentée de viande de porc, et accompagnée de feuilles de chou émincées, de farine de manioc et de rondelles d’oranges.

La cuisine de rue au Brésil, une pratique typiquement européenne

La cuisine de rue est une particularité brésilienne. Les trottoirs des grandes villes sont remplis de vendeurs ambulants qui proposent beignets, fritures et mets en tout genre. Cette cuisine sur le pouce est particulièrement prisée des Brésiliens pour son caractère bon marché. Cette pratique serait en fait née en Europe et plus précisément chez les Romains qui mutualisaient les fourneaux à une époque où les maisons ne comptaient pas de cuisine individuelle pour préparer les repas.
Avec l’abolition de l’esclavage au Brésil, la pauvreté a frappé fortement les populations noires et les femmes se sont mises à vendre de la nourriture dans la rue pour subsister, selon ce modèle de commerce historique.

La Caïpirinha, un nom portugais pour un cocktail brésilien

Les alcools et boissons alcoolisées ont été apportés par les colons portugais. Ils tirent le plus souvent leur nom de la langue des colons. C’est le cas de la Caïpirinha, littéralement « péquenot » en portugais, un cocktail brésilien composé de cachaça, une liqueur de Vesou (jus de canne à sucre), à laquelle on ajoute du sucre de canne et du citron vert.

 

Contactez-nous par téléphone au 09 70 40 77 86 !
(coût d’un appel local)
Vous préférez nous contacter par mail : contact@brazil-selection.com
Mentions légales

Avenida Santos Dumont, 304 (salas 806 & 807) - 60.150-160 - Centro - Fortaleza

logo association Brésilienne des agences de voyages                                                                                                logo Embratur

Menu